Contes A Rebours Amateurs

Les forains

De : Stephan WOJTOWICZ

Mis en scène par : Servane DANIEL

Avec :

  • Maïté SANSAS-BOUHU
  • Maxence GROSS
  • Nicolas BROSSARD
  • Sébastien MERAND
  • Sophie MAGAZZENI

Parce qu’ils sont descendus du train un soir d’été, Olivier et Hélène viennent se réfugier près de la caravane d’un trio de forains, échoués entre une voie ferrée et une décharge.

Dans l’envers du décor, le temps ne tourne plus très rond : cette rencontre improbable, entre ceux du dehors et ceux du dedans permettra-t-elle à nos personnages de remonter dans le manège de leur vie ?

Le Cercle des Alchimistes est une troupe de théâtre amateur qui a été créée en 2016 au sein du Collectif Contes à Rebours, par un groupe de comédiens issus des ateliers du collectif. A l’origine, une comédie de Frédéric Sabrou, Danger… Public, qu’ils ont découverte un peu par hasard et qu’ils ont eu envie de monter, avec l’aide de Servane Daniel à la mise en scène. Danger…Public a été jouée une dizaine de fois en 2017. Cette première expérience a été des plus enrichissantes tant sur le plan artistique qu’amical, et leur a donné envie de continuer sur un nouveau projet.

Lors de l’été 2017, ils ont constitué un comité de lecture, et se sont tous retrouvés sur la pièce de Stéphan Wojtowicz, Les Forains.

A Sebastien et Maïté, déjà présents sur le précédent projet, se sont ajoutés deux autres comédiens du collectif : Nicolas et Sophie. Il leur manquait un comédien pour le rôle d’Eddie. C’est Maxence Gross, de la Compagnie En Pointillés, qui est venu un soir assister à une lecture… et qui est resté.

Les Forains est une comédie grinçante, écrite en 2006 qui traite de l’exclusion et de notre rapport à la différence. Elle dure au plus 1h 30. La mise en scène est assurée par Servane Daniel, metteur en scène professionnelle.

Les Forains leur a plu par son écriture dramatique où les personnages ne sont pas caricaturaux. Le langage, poétique, est au service de la création d’un univers dramatique où l’humour et les émotions se mêlent à l’absurde. La rencontre entre deux mondes opposés permet de traiter de l’exclusion et de la tolérance. L’intrigue, comme un manège qui ne s’arrête pas, nous questionne sur la normalité, et emmène les spectateurs dans un univers imprévisible où tout peut basculer.

Durée : 1H35